vendredi 20 mars 2009

Un peu de simplicité !

On ouvre souvent un livre avec l'espoir d'en sortir avec un autre regard. Dans les bandes dessinées qui suivent, sorties ces derniers mois, c'est le simple d'esprit qui transforme le monde qui l'entoure et avec lui notre vision de celui-ci.





«L'idiot» de KANG Full est une BD coréenne en deux tomes. Ji-Rho, une jeune pianiste professionnelle, rentre dans le quartier où elle a grandi après dix ans passés aux États Unis, Elle y retrouve Seung-Lyong, un ancien camarade de classe et «l' idiot » du coin, qui semble l'avoir attendu pendant toutes ces années. Un manhwa poétique et pudique, alternant entre drame et espoir.









Dans « Exauce-nous », Léonard, simple d'esprit et amnésique cherche une femme dont il ne se souvient pas. Tous les jours il interpelle les passants: « T'as pas vu celle que j'cherche ? »

Franck, un scénariste en mal d'inspiration se rend compte que Léo possède un pouvoir extraordinaire et décide de se plonger dans son passé....

De superbes dessins illustrent cette BD, qui tient à la fois du fantastique et du policier et reflète parfaitement l'ambiance d'une petite ville de Sarthe.




Derrière des scénarios qui peuvent paraître pleins de bons sentiments, en fin de compte pas si habituels que ça (générosité, tolérance), ces deux livres sont, chacun dans leur genre, des œuvres subtiles et intelligentes.


La dernière BD est un peu à part mais je ne pouvais pas finir sans l'évoquer. « Je ne mourrais pas gibier » est l'adaptation du roman du même nom, paru chez Le Rouergue.


Dans le petit village de Mortagne, les gens ne s'aiment pas trop et entre ceux de la scierie et les vignerons, c'est la guerre. L'ambiance oppressante et la violence vont pousser un ado, le narrateur, dans une folie meurtrière. Le simple d'esprit n'est pas ici le sujet du livre mais la violence à son égard le point de départ de l'histoire.

Il y a trois ans, j'avais été bouleversée par l'écriture froide et sans concession de Guillaume Gueraud. L'adaptation respecte parfaitement le texte original tout en l'illustrant avec autant de violence que ce récit « coup de poing » le mérite.



Vous pourrez trouver ces BD dès demain à l'espace adulte de la médiathèque !





3 commentaires:

Stéphanie a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec Marjorie ; pour tout !
Et le texte "Je mourrai pas gibier" m'a fait le même effet ; texte génialement rendu dans cet album, même si j'étais septique avant de l'avoir lu !
Merci Marjorie !

Catherine a dit…

"Ah, au fait, tu l'as pas vue,toi,celle que je cherche?"
Oui j'ai adoré.
Il y a une multitude de super BD à la Médiathèque.
J'adore aussi Nylso et son Jérôme. J'ai découvert récemment Jean.C.Denis et ses "Nouvelles du monde invisible"
A chaque fois , quel plaisir de rencontrer des scénarios inattendus ,incroyables(Shutter Island de Christian De Metter et Dennis Lehane).
Bravo à ceux et celles qui les ont repéré!

Anonyme a dit…

J'adore cet idiot. Que d'originalité et de force dans ces pages.Quelle leçon d'humilité!Magnifique