mercredi 26 novembre 2014

Ce blog revit

Vous n’avez peut-être jamais vu ceci. C’est vrai que nous allons à contre-courant. Alors que le développement des réseaux sociaux a cannibalisé le phénomène des blogs, nous avons choisi de faire revivre le nôtre. En mars 2011, nous avions arrêté de l’alimenter préférant le poursuivre sur notre site web principal. Était-ce vraiment « poursuivre » ? Impossible de laisser des commentaires, de partager facilement les articles, un ton un peu plus institutionnel, la partie blog de notre site n’en était pas vraiment un.

Les blogs c'est "has been"

Après deux ans et demi de sommeil, nous revenons sur cette plate-forme Blogger. Etonnant car certains vous diront - vous le pensez peut-être - « les blogs, c’est has been ». Nous pensons le contraire. La blogosphère a simplement été désherbée des contenus peu qualitatifs, des fourre-tout, des journaux intimes, des simples agrégateurs de photos. Notre conviction : les blogs constituent la matière première du web, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Google+, leur servant de caisse de résonance. L’information se trouve dans les blogs ; les réseaux sociaux la dispersent. 
Reconnaissons les vertus du blog. Leur format autorise des contenus travaillés tant du point de vue de l’écriture que des idées. C’est aussi un support durable, au contraire des réseaux sociaux où les messages sont éphémères parce que vite noyés dans le flux d’information continue. Pour preuve, vous pourrez ici relire des articles vieux de six ans. 

Alors que le blog de la médiathèque était un chalutier dérivant seul depuis 2011, des curieux continuaient de monter à bord. Encore en novembre 2014, il recevait entre 50 et 100 visites par jour.
Repeint, un équipage au complet, un capitaine à la barre, ce chalutier a de nouveau  fière allure, prêt à vous dévoiler le produit de ses filets. Vous (re)suivez notre sillage ?

mardi 1 mars 2011

Déménagement

Ce blog, créé en juillet 2007, n'est plus (soupirs). Plus de trois ans d'existence et puis... reconstruction, réaménagement, embellissement et voilà donc le nouveau site de la médiathèque. C'est par là. Tout est désormais rassemblé en un seul lieu : la présentation des locaux et des services, le catalogue de nos documents et le blog. On vous y attend.

samedi 26 février 2011

Coup de coeur

La grue prétentieuse de Melissa Pigeois (Editions Belize)

La grue du marais veut plaire à tout prix : elle enfile des bottes jaunes, se pare de boucles d’oreilles, d’un long collier de perles, chausse des lunettes... Les autres animaux la remarquent, certes, mais sont-ils réellement séduits ?

Les illustrations de cet album sont très belles. Les traits sont fins et les couleurs vives et l'on peut, avec beaucoup de plaisir, en profiter grâce à une mise en page sobre et soignée. Le texte fait penser, dans son déroulement, aux Fables de La Fontaine, une morale venant clore l'histoire.


Prochainement à l'espace jeunesse.

vendredi 25 février 2011

Gainsbourg : sa vie, son oeuvre



S'il avait résisté jusqu'à aujourd'hui, Serge Gainsbourg aurait eu 20 ans de plus le 2 mars.
Bien que je ne sois pas dotée d'un goût pour la morbidité cela mérite un coup de projecteur sur l'artiste.



Aussi à l'espace multimédia, vous trouverez une présentation en textes, photos et musique sur la vie et les opus de Lucien Ginsburg.
Alors si on ne vous a pas offert l'intégrale 'de Gainsbourg à Gainsbarre' (l'ancienne, la bonne) vous pouvez toujours emprunter la nôtre et autres documents sonores et visuels...


jeudi 24 février 2011

Le carnet de Solange

Solange était énoueuse à l'usine Mommers. Elle débarrassait les draps tissés, de 1m40 de largeur, des matières textiles imparfaites (gros fils, noeuds...). Elle utilisait une grosse pince et avec cet outil elle arrachait les défauts du tissu.

Aujourd'hui, Solange tricote merveilleusement bien. Elle a des secrets, elle tricote un jersey parfait, grâce à un système d'aiguilles de même gabarit mais légèrement différentes, qu'elle utilise de façon différenciée sur le devant et sur l'envers de l'ouvrage . Vous ne suivez peut-être pas, mais ce n'est pas de tricot dont il s'agit dans cet article, mais de lecture.

Solange venait à la Médiathèque régulièrement. Son bibliothécaire préféré: Albert.

Mais depuis janvier, ses jambes ne peuvent plus la porter, alors elle a demandé un service de portage de livres à domicile.

Solange choisit ses livres, en s'aidant d'un petit carnet où elle note tous les auteurs et les titres des ouvrages qu'elle a lu.
"C'est utile pour celui qui lit beaucoup- J'ai même plus assez de place sur des lettres- Christian Signol ça doit être un auteur connu car j'en ai lu beaucoup- je regarde dans les auteurs que j'ai déjà lu pour les finir- je me rappelle des noms d'auteurs, pas des noms des livres..."

Sur le carnet de Solange à A: Jean Pierre Amette-Jean Anglade- Marcel Aymé-Paul Auster. Nicole Avril
à S: Françoise Sagan- San Antonio-Michel Saint Pierre- Philippe Sollers.
Son carnet, à Solange, c'est comme un guide de voyage dans la mer des livres de la Médiathèque.

Quand Solange a choisi et vérifié sur son carnet, je la salue et en rentrant à la Médiathèque je n'oublie pas de faire un coucou à Albert "de la part de Solange".

mercredi 23 février 2011

bibliostroumpfs


Jonathan, le stagiaire âgé de 16 ans environ a offert à l'équipe de la Médiathèque des Stroumpfs (photo). Bien vu, nous avons croqué dans la matière molle, gélatineuse du chef stroumpf, de la schroumpfette, des petits stroumpfs (à lunette, farceur, costaud, paresseux, musicien, bricoleur, timide...) Et dans la Médiathèque qui ressemble, avec un peu d'imagination, à un gros champignon, tout en mastiquant, les bibliostroumpfs ont évoqué Peyo et son peuple imaginaire de petites créatures bleues logeant dans un village champignon au milieu d'une vaste forêt dont la première apparition est en 1958.
"En 1958, lors de l'épisode la Flûte à six trous, Johan et Pirlouit découvrent un petit monde peuplé de lutins bleus, ainsi naissent les célébrissimes Schtroumpfs"
"Peyo meurt en 1992. Reste son oeuvre incroyablement populaire, connue internationalement. Ce créateur s'impose ainsi comme l'un des plus dignes représentants du classicisme franco-belge, comme l'un de ceux qui ont su jusqu'au bout privilégier et préserver une qualité constante à tous leurs travaux."
In Dictionnaire Mondial de la Bande Dessinée Patrick Gaumer Claude Moliterni Larousse en 741.5 espace adulte

mardi 22 février 2011

Un cailloutologue à la Médiathèque


A la Médiathèque, le long de la voie romaine, se trouvent quelques vitrines de "cailloux". Il s'agit d'une infime partie de la collection de M. Piel Desruisseaux, passionné d'archéologie, habitant de Marolles, ancien chirurgien à l'hôpital de Lisieux .

Vendredi dernier, Nicolas Le Maux, étudiant en archéologie à Paris, atteint de "cailloutologie aigüe", est venu étudier les haches polies en roche verte (dolérite de Bretagne) trouvées à Marolles par M. Piel-Desruisseaux et exposées dans la vitrine "L'installation des homo sapiens en Normandie" .

Nicolas Le Maux fait une thèse de doctorat sur le néolithique (la fin de la préhistoire) dans le Bassin Parisien. "L'âge polynéolithique du Bassin Parisien -5500 -2200 ans av. JC- Typologie, production, circulation des matière première, chronologie."
Il étudie l'industrie lithique tout particulièrement les pierres polies, leurs provenances, les outils qui ont circulé au néolithique via les échanges entre communautés. Il croise l'étude minéralogique et géologique avec l'archéologie.