mercredi 25 février 2009

Ballaciner - J.M.G. Le Clézio

Je viens de lire mon premier Le Clézio !
ben, oui, il était temps... mais cet auteur me faisait un peu "peur". Trop "intello", hermétique, pas lisible ; j'avais confondu avec Quignard !!

Enfin, bref, Le Clézio... Un texte inspiré et lumineux sur le cinéma : Ballaciner.
Un néologisme, de "ballade" et "ciné", ou un voyage en flânant à travers le cinéma.
Ou encore, et beaucoup plus poétiquement, la définition que donne Le Clézio :

"Ballaciner : tomber du ciel de nuages en nuages à travers les éclairs"

Dans ce livre, J.M.G.L.C. (oh ! c'est tout !) nous offre une "autobiographie en cinéma", un parcours à travers les œuvres et les thèmes qui l'ont marqué, fondé ; qui ont fait de lui un spectateur attentif, un amoureux inconditionnel de cinéma, de cette émotion toute particulière qui nous saisit face à l'écran.
Le livre s'ouvre sur les séances de cinéma à la maison, chez sa grand-mère, quand tout petit, il regardait sur la Pathé Baby les films d'Harold Lloyd, avec cette méthode de projection formidable : la manivelle pour donner le mouvement à la pellicule, pour soudain, voir les feuilles bruisser dans le fond du jardin, transformer la bobine en émotion vibrante, vivante ; bobines qui étaient récupérées par une femme, figure tutélaire de ce livre : Gaby la monteuse. Gaby, amie de sa grand-mère, qui fut coloriste des premiers films chez Pathé ; Gaby et ses bobines, Gaby et ses chats, Gaby et la fenêtre sur le rêve.

Des passages très beaux sur le cinéma japonais donne une tonalité nostalgique et romantique au livre ; passage sur un film en particulier : Contes de la lune vague après la pluie, de Mizoguchi ; mais aussi des entrées comme "la guerre" ou "l'amour".


Et puis quelle ne fut pas ma surprise, quand j'ai lu, sous la plume de cet auteur un chapitre intitulé : "Le cinéma demain sera-t-il coréen ?" (et là, j'avoue, je jubile, j'exulte ! depuis combien de temps je le dis, que le cinéma de demain sera coréen ? et puis les deux rélisateurs cités figurent dans ma "top list" : Park Chan-wook et Lee Chang-dong. Merci J.M.G.L.C.....)

Un livre très beau, qui met en mot une émotion universelle, qui donne envie de courrir à la cinémathèque, ou de se plonger dans les bacs de la médiathèque pour voir, confronter les films et la lecture qu'en fait Le Clézio.
Un livre d'amoureux de cinéma, pour tous les autres.

à la médiathèque :
- Ballaciner, J.M.G. Le Clézio [791.43 LEC]
- Méliès, le cinémagicien [DVD 791.43 MEL]
- Contes de la lune vague après la pluie, Kenji Mizoguchi [DVD MIZ]
- Vie d'O-Haru, femme galante, Kenji Mizoguchi [DVD MIZ]
- L'Atalante, Jean Vigo [DVD VIG]
- Tous les films de Pasolini [DVD PAS] (là aussi ! J'aimerais pouvoir m'assoir en face de Le Clézio, juste pour pouvoir parler du cinéma de Pasolini avec lui !!)
- Les films de Bergman [DVD BER]
- Les films de Lee Chang-dong [DVD LEE]
- Les films de Park Chan-wook [DVD PAR] (mon côté punk !!!)

Bon visionnage, bonne lecture !
[Merci beaucoup Catherine pour ce très bon conseil... un autre !!!!]

1 commentaire:

Midola a dit…

"Baisers de cinéma" d'Eric Fottorino est un peu dans la même veine.