jeudi 19 février 2009

Le bruit des espadrilles !!!

Gaston Lagaffe le héros sans emploi !

Un fumiste dans le monde merveilleux du travail !

Gaston Lagaffe, tout le monde connaît ce héros de bande dessinée dont les premières apparitions ont eu lieu dans le journal Spirou le 28 février 1957. Il est arrivé dans la rédaction de Spirou en expliquant qu'on lui avait dit d'y venir car il avait été embauché. Comment ? Par qui ? Pour faire quoi ? Il ne le savait pas, mais par contre il était persuadé d'avoir l'étoffe d'un héros.

Personnellement j'ai découvert Lagaffe au collège. Nous avions une petite salle d'étude avec une armoire contenant des BD antédiluviennes. Parmi elles se trouvaient des albums de Lagaffe. Je les ai tellement lus et relus que je connais la totalité des gags par cœur. Inutile de vous dire que j'ai adoré et que je voue une adoration sans borne à ce personnage et à son créateur Franquin.

Mais comment est apparu notre Gaffeur ?

Le dialogue que je "copie-colle" pour vous est historique. C'est celui qu'a eu Gaston avec Fantasio lors de leur première rencontre dans les locaux de la rédaction de Spirou (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Lagaffe_(personnage)
"- Qui êtes-vous ?
- Gaston.
- Qu'est-ce que vous faites ici ?
- J'attends.
- Vous attendez quoi ?
- J'sais pas… J'attends...
- Qui vous a envoyé ?
- On m'a dit de venir....
- Qui ?
- Sais plus...
- De venir pour faire quoi ?
- Pour travailler...
- Travailler comment ?
- Sais pas… On m'a engagé...
- Mais vous êtes bien sûr que c'est ici que vous devez venir ?
- Beuh..."
Finalement la rédaction va choisir de le garder et de lui confier de multiples petites tâches à réaliser. Missions dont il s'acquittera avec une inefficacité certaine. Un exemple en passant, on le charge du contrôle des extincteurs de la rédaction et il trouve le moyen d'y mettre le feu. Il passera ensuite son temps à couper à sa principale activité qui est de trier le courrier des lecteurs. Il rivalisera d'ingéniosité pour ne pas travailler et échapper aux tâches que lui donne le rédacteur en chef de la rédaction, dans un premier temps Fantasio qui sera remplacé plus tard par Prunelle.

Une rédaction changeante
Un œil averti aura certainement remarqué que la disposition des bureaux et l'aspect général de cette rédaction ne cesse de changer au fil des planches et des albums. La raison est très simple, Franquin ne fréquentait que très peu les bureaux de la rédaction " Je n'ai jamais pris de documents sérieux sur la rédaction. J'aurais pu regarder toutes les machines qui existaient, je ne l'ai pas fait. C'était une rédaction tout à fait improvisée. Je mettais des bureaux, des lampes, des classeurs, etc...C'était une rédaction où les bureaux changeaient à chaque fois. Mais bon ils étaient tellement banals."
Franquin n'aimait pas le milieu du "bureau" :
"C'est une rédaction inventée de toutes pièces, où on a l'air de travailler beaucoup (sauf Gaston, bien entendu) et où il règne une activité fébrile. Je me rends très rarement à la rédaction du journal, et je ne sais pas à quoi peut ressembler l'ambiance d'un bureau. Mais quand je pense que, dans la plupart des bureaux, il y a des gens qui ne se supportent pas et qui doivent se côtoyer tous les jours j'imagine facilement l'atmosphère."

Revenons à Gaston
Ce personnage qualifié de héros sans emploi
va s'appliquer à mettre un joyeux bordel au sein de la rédaction de Spirou. Il se livrera à des expériences de "chimie amusante", sera un temps chargé de s'occuper de la salle de documentation (résultat à faire faire une attaque à un bibliothécaire), il cuisinera aussi beaucoup dans son bureau, il inventera tout un tas de gadgets tous plus loufoques les uns que les autres sur son temps de travail cela va sans dire...
Notre cauchemar à DRH, ce héros sans emploi, fainéant et paresseux saura pourtant s'attirer la sympathie des lecteurs de Spirou ce qui a expliqué sa longévité au sein du journal. Dans un épisode il se fait licencier par le directeur car celui-ci tombe nez à nez avec une vache dans le bureau de Gaston. La rédaction de Spirou recevra une quantité énorme de courrier (plus de 7000 lettres, certaines particulièrement injurieuses) pour que Gaston soit réintégré. Comment expliquer le succès d'un tel personnage qui ne dégage rien de positif. Il est tout maigre, porte des fringues qui lui sont trop justes, passe son temps à ne rien faire ou à chercher des moyens pour en faire le moins possible ? C'est que notre Gaston malgré tout ce que je viens de dire est un individu extrêmement attachant. Tout d'abord tout un chacun peut se reconnaître en lui, qui ne rêve pas de tirer au flanc au boulot ? Il est resté un grand enfant. Tout ce qu'il fait c'est parce ça lui plaît sinon il passe son temps à dormir et bien sûr à esquiver toutes tâches ennuyeuses.

Pas cool le képi !
Il ne porte pas un amour immodéré à la maréchaussée, il n'y a qu'à voir la vie dure qu'il mène à l'agent Longtarin. Ce policier très zélé symbolise l'attachement aveugle et bête aux règlements .Gaston n'aime pas les règlements et déteste encore plus les parcmètres (les affreux mange-fric) et trouve toujours une solution pour ne pas payer son stationnement ce qui met en rage l'agent Longtarin qui passera beaucoup de son temps à essayer de coincer Gaston. Initialement ce personnage ne devait servir que pour un ou deux gags mais finalement Franquin choisira de le garder.

Notre Gaston est aussi un antimilitariste convaincu, certains gags nous montrent que Lagaffe est loin d'être quelqu'un de dépolitisé, son antimilitarisme est très clair ainsi que son côté écolo. Ses copains, Jules de chez Smith en face, ses animaux (sa mouette et son chat) forment son entourage proche, sa petite famille en quelque sorte tout aussi sympathique que lui mais franchement néfaste pour le développement du PIB de la France ;-)

Quelques compagnons de route de Gaston :

Mlle Jeanne, collègue de bureau de Gaston dont elle est à priori amoureuse. La réciproque étant vraie. Ce personnage ne devait lui aussi servir que pour le gag du bal costumé où Gaston se déguise en centaure, Mlle Jeanne ne devant servir qu'à faire la croupe de l'animal avec ses longs cheveux servant de queue.

Bertrand Labévue est un ami de Gaston, il a pour particularité d'être toujours déprimé. Ses dépressions étant dues à sa grande sensibilité. Heureusement ses amis sont toujours là pour lui remonter le moral avec plus où moins de succès.

Jules de chez Smith en face : Jules comme son surnom l'indique travaille dans le bureau de chez Smith en face de la rédaction de Spirou. Lui aussi est un fainéant patenté pour le plus grand malheur de ses patrons.



Beaucoup d'autres personnages font partie de l'univers de Lagaffe. Je terminerai en citant M De Mesmaeker. "C'est un personnage sérieux. C’est un homme d’affaire, imbu de sa personne. Il vient à la rédaction de Spirou pour signer des contrats dont personne ne connaît le contenu. Il adore être flatté et le personnel de la rédaction en abuse pour l’amener à revenir sans cesse pour cette signature. C’est une victime idéale pour Gaston, car les contrats ne seront jamais signés. C’est sans doute ce qui le rend si sérieux et acariâtre." Source : http://www.gastonlagaffe.com/sitefr/dossiers/index3.php?page=pdemesmaeker


Un groupe de musiciens !


Ces trois trublions (Lagaffe, Labévue et Jules de chez Smith) forment aussi un groupe de musique le "Moon Module Mecs". C'est dans ce groupe que Gaston peut jouer de son Gaffophone. Voici une définition extraite de Wikipédia sur cet instrument étrange :
"Ses principales caractéristiques sont sa très grande taille, son esthétique douteuse et surtout un son fort et très peu doux à l'égard des oreilles, capable de causer des mini-séismes détruisant les bâtiments aux alentours. La première apparition du Gaffophone (que Fantasio propose de baptiser brontosaurophone) fut le 9 mars 1967, dans le gag 449 (Spirou nº 1508)"
Cet instrument sera la cause d'un grand nombre de gaffes.

Une liste d'inventions impressionnante !!!
Tout au long de sa carrière, Gaston va créer une quantité impressionnante d'objets divers et variés. Ils sont les témoins de la richesse créative de Gaston et surtout bien sûr de la grande imagination du créateur de Gaston à savoir Franquin. Les lister tous est difficile. Sur cette page de Wikipédia vous retrouverez la totalité des inventions de Lagaffe et ce dans tous les domaines. Bravo au rédacteur de cette page. Cliquez sur ce lien :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_inventions_de_Gaston_Lagaffe#Musique

Tous ces points et bien d'autres, que vous pourrez découvrir en lisant ou relisant les albums de ses aventures, en font un personnage très intéressant et attachant. Pour ne rien gâcher ses gags sont servis par le dessin plein de vie et de dynamisme de Franquin.
Surprenant à notre époque de voir qu’il a pu exister un héros sans emploi. Ce qui est plus surprenant c’est qu’en plus ce personnage officiait dans un journal pour la jeunesse.
Bel exemple pour la jeunesse ma bonne dame !!!!

En conclusion :

Il faut lire et relire les aventures du héros sans emploi. Vous les trouverez en section jeunesse à la médiathèque (je vous dis pas les générations qu'on prépare avec ces lectures ;-) Tous les personnages sont vraiment très drôles et attachants, et puis surtout après avoir lu ses aventures on se prend un peu moins au sérieux (ce qui est toujours une bonne chose)!!!!

Par contre il est dommage que les expos sur Franquin (celles que j'ai eu la chance de voir) ne montrent que le côté burlesque (certes réussi) de ce personnage, je trouve dommage que la dimension politique (au sens large) soit un peu mise de côté. A lire et relire donc d’urgence en ces temps troublés où on ne cesse de nous rebattre les oreilles avec la valeur travail et où le bruit des bottes se fait de plus en plus assourdissant. (J’ai toujours eu un faible pour les espadrilles ;-)
Après avoir lu et relu ses aventures, je me prends à rêver à une armée de fumistes en espadrilles. Qu'est-ce que ce serait sympa ! ;-)

Sources :
Les propos de Franquin que j'ai repris sont extraits du livre :
"Le monde de Franquin" pages 7, 8 et 10 aux éditions Marsu Productions. Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d'une exposition sur Franquin que j'ai eu l'occasion de voir en 2004 à la Cité des sciences à Paris. Il s'agissait de l'expo "Le monde de Franquin" qui s'est tenue du 19 octobre 2004 au 31 août 2005.

Wikipédia l'encyclopédie libre et gratuite :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Lagaffe_(personnage)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Labevue
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules-de-chez-Smith-en-face

Certaines images et infos proviennent du site officiel de Gaston Lagaffe :
http://www.gastonlagaffe.com/
Site très intéressant pour ceux qui veulent en savoir plus sur Gaston Lagaffe.
D'autres images proviennent du site de l'expo dont j'ai parlé précédemment :
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expo/tempo/franquin/

2 commentaires:

Stéphanie a dit…

J'aime particulièrement le premier échange "historique" entre Gaston et Fantasio... on dirait Vladimir et Estragon, de Beckett...
Bon ben je vais aller me chercher quelques Gaston, et me planquer derrière les bd à mon bureau !
Allez merci Vivian ;)

Isa la discoTker a dit…

Ah, mes premiers "Gaston" distribués- en cartonnage souple- avec les points d'une certaine marque d'essence et même par une maison réputée de VPC.
Je me souviens aussi du système de monorail téléguidé que Gaston a inventé pour acheminer les dossiers de la rédaction...
En visitant la bibliothèque d'Orléans, j'ai remarqué un système très voisin mais plus performant transportant les documents des magasins aux banques de prêt...