samedi 12 décembre 2009

Le lip dub, la nouvelle mode des clips

Depuis cette année 2009, fleurissent sur Internet des clips musicaux un peu particuliers. Dans les lips dubs, plus question de promouvoir un artiste ou de mettre en image une chanson. L'esthétisme se révèle accessoire. Il s'agit de mettre en valeur une entreprise, une grande école ou une université.

Visuellement, qu'est-ce qu'un lip dub ? Regardez cette vidéo réalisée par des étudiants en communication de l'université du Québec à Montréal. Tournée le 10 septembre 2009, elle a été visualisée près de trois millions de fois sur You Tube, le célèbre site de partage de vidéo.

En résumé, dans un lip-dub, les "figurants" chantent et dansent en play-back sur un titre connu. Autre caractère (mais optionnel) : la caméra filme en continu. Il n'y a pas de coupure et donc pas de montage à l'issue du tournage. Le spectateur est attiré par le mouvement perpétuel : la caméra déambule dans les bâtiments, suit les figurants et glisse d'une mini-chorégraphie à une autre, d'où une impression de fluidité.

Le premier lip dub remonte à 2006. Jakob Ludwick, un pionnier du web 2.0, marche dans une rue de New-York. Ecouteurs aux oreilles, il chante tout en se filmant. Rentré chez lui, il utilise un logiciel de montage vidéo pour supprimer le son de son petit film (le bruit de la ville et ses paroles chantées) et le remplacer par le MP3 de la chanson qu'il chantait. L'expérimentation de Jakob Ludwick a depuis fait son chemin.

De nombreuses entreprises ont créé leur lip-dup : de Conforama à un salon de coiffure du Mans en passant par France 5, Cetelem, NRJ ou Toys "R" Us... Un exemple : celui du groupe Beaumanoir sur un tube d'Abba. Chic et féminin.

Quel objectif ? Vous montrer que l'entreprise et les personnes qui y travaillent sont sympas, que l'ambiance est super et qu'on ne se prend pas au sérieux. Bref, donner une image fraîche et dynamique. En bon manager, le patron de l'entreprise vous expliquera que ce type d'expérience soude une équipe et développe la créativité de ses membres. Les salariés doivent en effet s'accorder sur une chanson, imaginer une multitude de petites chorégraphies et créer un parcours pour la caméra qui déambulera dans les locaux !

Le lip dub est vraiment un des phénomènes de cette fin d'année. Pour preuve, il se multiplie hors du cadre étudiant et professionnel. Des habitants du Tarn réclament une autoroute de Toulouse à Castres ? Rien de tel qu'un lip dub pour mettre la pression sur les élus. La campagne des régionales démarre ? L'UMP fait chanter et danser les principaux ministres sur son dernier clip.


Le père Noël fera-t-il prochainement son lip dub ?

3 commentaires:

mediamus a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
mediamus a dit…

Très bon article. Je conseille aussi le lipdub de Castres Mazamet, les habitants se mobilisant pour un tronçon d'autoroute sur l'air de Toi + Moi de Grégoire avec des paroles de circonstance http://www.youtube.com/watch?v=xj0u9rkg7II

Laurent a dit…

Merci Mediamus.
Le lip dub des habitants de la communautés Castres-Mazamet est mentionné dans l'article. C'est un demi lip-dub dans le sens où il n'y a pas de plan-séquence et que les paroles sont inventées.