vendredi 25 janvier 2008

David contre Goliath !

Les flux rss sont bien pratiques !

Je suis abonné à celui de 01 net informatique et l’autre jour c'est-à-dire mercredi dernier, je suis tombé sur un article intéressant qui traitait d’une affaire juridique en cours. Cette affaire est celle du Syndicat de la librairie Française contre le site de vente en ligne Amazon.

Pourquoi est ce que le SLF poursuit Amazon en justice ? Car selon ce syndicat, Amazon ne respecterait pas la loi sur le prix unique du livre votée en 1981 et interdisant notamment la vente à prime ainsi que la vente à perte pour les livres.

Pour en savoir plus sur cette loi cliquez ici.

Alors comment Amazon peut bien se mettre hors la loi. Tout simplement en offrant les frais de ports pour tout achat de livre et ce quel que soit son montant. Il est évident que lorsque vous achetez un livre entre 1 et 5 euros sur Amazon et que l’on ne vous facture pas les frais de ports, il s’agit de vente à perte ce qui est interdit. Il est aussi bien évident que les petites librairies sont directement menacées par cette politique commerciale agressive. Ils ne peuvent pas se permettre comme Amazon de vendre des livres à perte.

Amazon a d’ailleurs été condamné par la justice en première instance et a fait appel de cette décision. Durant cette période, le site continue à proposer la livraison gratuite et préfère payer l’astreinte de 1000€ par jour plutôt que de céder.

Le patron d’Amazon s’est fendu d’un mail à tous ses clients (dont je fais partie) leur demandant de les soutenir dans ce combat juridique en signant une pétition de soutien (ce que je n’ai pas fais, même si généralement j’aime les pétitions et les pétitionneurs ;-).

Pourquoi à mon avis il ne faut pas signer cette pétition :

Amazon dit défendre l’intérêt des lecteurs en proposant la livraison gratuite, il se présente aussi comme "un défenseur de l’accès à la culture pour tous". On est en droit d’en douter car dans ce cas précis pourquoi ne pas offrir aussi la livraison gratuite pour tous les autres produits culturels qu’ils vendent ?

De plus le SLF mène des actions depuis des années en direction des pouvoirs publics et de la poste afin d’obtenir des frais postaux réduits pour l’envoi des livres. Il est vrai qu’en France ils sont très élevés. Amazon, comme l’a fait Alapage et d’autres gros vendeurs en ligne, aurait pu soutenir le SLF dans cette démarche. Ils ne l’ont pas fait car leur objectif premier n’est pas de défendre l'accés à la culture pour tous mais simplement de liquider le réseau de librairies français afin de s’assurer une place hégémonique.

Quand ils seront devenus les premiers vendeurs de bouquins en France, je ne suis pas certain que la gratuité du port pour les livres restera bien longtemps.

Le patron d’Amazon (un philantrope cet homme !) nous explique qu’il cherche à "défendre le droit des consommateurs à la livraison gratuite".
Je me demande bien où il est allé chercher ça ? Dans le domaine du livre, le seul droit que doit pouvoir revendiquer un lecteur c’est d’avoir accès à une production diversifiée et de qualité. Ce que précisément permet un réseau dense de librairies ainsi que la grande variété des maisons d’éditions de toutes tailles qui existent en France.

Une fois le réseau de librairie indépendante disparu (ils finiront peut être comme les disquaires) la production éditoriale sera au main de gros réseau de distribution qui pourront imposer leurs critères aux éditeurs et nous verrons ainsi la production éditoriale décliner en variété et en qualité. Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé aux Etats Unis ou en Angleterre lorsque le secteur a été dérégulé ( ou modernisé, c'est au choix).

Remarquez on va bien avoir quelques individus pour nous expliquer que cette loi de 1981 est archaïque et qu'il faut, comme dans beaucoup d'autres domaines, "moderniser".
En plus la livraison gratuite est bonne pour notre pouvoir d'achat... Arf !!!!

Je vais m’arrêter là, je pense que chacun aura compris mon point de vue.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur cette affaire et se faire leur propre opinion :

Accès à la pétition en ligne sur le site d’Amazon en cliquant ici.

Le forum sur le site amazon.fr :

http://www.amazon.fr/gp/forum/cd/discussion.html?ie=UTF8&cdForum=Fx3MTWUAD4WRAW4&cdThread=Tx3QQHM7BNP0HK1

Le site du syndicat français de la librairie :

http://www.syndicat-librairie.fr/act-juridique.php?id=123

Un document très complet de la revue expertise sur la gratuité des frais de ports :

http://www.syndicat-librairie.fr/imagesBDD/Interview_OL_Expertises_sept_2007.pdf


Un autre article intéressant à lire sur le site Lekti. On nous y présente le fonctionnement d'Amazon vis à vis des petits éditeurs.

http://www.lekti-ecriture.com/contrefeux/Appel-pour-le-livre,316.html


Bonne lecture et donnez votre avis !

4 commentaires:

Marjorie a dit…

Je viens de lire la pétition d’amazone : «Vous pouvez faire entendre votre voix dans ce combat pour la livraison gratuite »
Ce n’est pas très cool de piquer les idées d’Edouard Leclerc !!
En tout cas merci Vivien, avec toi l’actualité de l’économie du livre me semble beaucoup plus clair !

Stéphanie a dit…

La lucha sigue, sous-commandant Hirondelle...
Muchas gracias !

Martine a dit…

Merci pour toutes ces infos.D'accord avec Marjorie,Amazon est une grande surface qui considère le livre comme n'importe quelle marchandise.Mieux vaut signer la pétition sur lebki.
No pasaran !!!

Isa a dit…

une petite goutte d'huile sur les braises fumantes :
chez Amazon, la livraison est également gratuite pour les CD et DVD neufs commandés pour plus de 20 euros TTC et livrés en France.... :D